De belles constructions

Un bâtiment intelligent se définit comme un bâtiment à haute efficacité énergétique, qui peut produire et gérer de manière autonome des énergies renouvelables. Il est conçu

 pour minimiser les besoins énergétiques (meilleure orientation) et pour réduire les déperditions (meilleure isolation thermique). Petit tour de quelques bâtiments intelligents souvent méconnus qui mettent l’environnement au cœur de l’innovation.

 

La SMA Solar Academy à Niestestal (Allemagne)

 

Le groupe SMA a inauguré en novembre 2010 son centre de formation à Niestestal. Il fonctionne exclusivement à partir d’énergies renouvelables : des installations photovoltaïques sur la toiture sont complétées par des modules solaires en façade. L’électricité produite peut être stockée pour une autonomie énergétique totale. Autre innovation majeure : les pièces sont rafraîchies par de l’eau souterraine injectée dans le système de ventilation.

 

Siège administratif de la communauté de communes de Pornic (France)

Les Ateliers Arcau ont livré en 2012 un bâtiment discret mais particulièrement innovant à la Communauté de communes de Pornic, qui mêle harmonieusement tradition et modernité dans un respect optimal de l’environnement. Les matériaux ont été choisis pour leur durabilité (résistant et recyclable), leurs qualités intrinsèques et leur lien avec le territoire. Les grandes baies vitrées sont équipées de lames et de voiles pour adapter la luminosité et la température, tandis que le revêtement extérieur en bois, courant dans la région, a été revisité pour améliorer l’isolation thermique. Un ouvrage qui a remporté le prestigieux World Architecture Festival en 2012.

 

Le pavillon B10 à Stuttgart (Allemagne)

 

Inauguré en 2014 par l’entreprise Schwäbische Alb, il a été imaginé par l’architecte allemand Werner Sobek. Ce bâtiment intelligent innove par sa qualité environnementale exceptionnelle : en verre, bois et métal, le pavillon est 100% recyclable ; son assemblage en usine n’a consommé aucune énergie fossile ; son implantation s’est faite sans creuser de fondations pour limiter les rejets de CO2 ; enfin, le bâtiment est capable de produire plus d’énergie qu’il n’en consomme.

 

Le site du National Geographic propose un classement 2017 des bâtiments intelligents les plus « verts », disponible en cliquant ici

 

The Edge à Amsterdam (Pays-Bas)

 

The Edge s’est rapidement fait connaître comme le bâtiment le plus intelligent et le plus durable au monde. Imaginé par le cabinet PLP Architects, il est sorti de terre en 2014. Ses 40 000 m² de bureaux sont entièrement connectés pour offrir une expérience inédite aux collaborateurs : places de parking et bureaux disponibles, éclairage et température, niveau des stocks des machines à café, … sont disponibles sur leur smartphone. Mais l’environnement suscite d’autres innovations : 30 000 capteurs permettent de détecter l’activité des zones de travail et d’allouer l’énergie en fonction des besoins.

 

Pour en savoir plus sur les bâtiments connectés les plus écologiques de la planète, consultez le site d’Architizer (en anglais)

 

La Tour pivotante de Dubaï (Émirats arabes unis)

 

Impossible de ne pas évoquer la tour pivotante de Dubaï, une merveille architecturale basée sur une innovation technique majeure. Son concepteur, l’architecte David Fischer, a inventé une tour dont chacun des 80 étages peut pivoter à 360° autour d’un axe central pour offrir la meilleure orientation possible par rapport au soleil, et ainsi réguler naturellement la température des appartements. Les mécanismes de rotation sont actionnés par des turbines éoliennes, permettant à ce bâtiment singulier de limiter son impact sur l’environnement.

 

Pour en savoir plus sur des méthodes innovantes en matière de bâtiments intelligents, consultez le site du Moniteur

No Comments

Laisser un commentaire