Les startups et le bâtiment intelligent

La présence de l’intelligence dans le domaine du bâtiment ne viendra pas nécessairement des acteurs classiques. En effet, on retrouve sur le marché de nombreuses startups qui misent sur les services, le logiciel et les télécoms pour vous permettre de jouir efficacement de votre smart building.

 

AVOB

Cette startup est spécialisée dans l’édition de logiciels. Elle débute avec un algorithme d’optimisation de la consommation des PC selon les usages, qu’elle a appliqué par la suite au bâtiment. Elle a depuis lors construit une machine virtuelle Java, qui souhaite faire fonctionner le bâtiment comme Android fait fonctionner un smartphone. Il s’agit d’un réel système d’exploitation qui se présente comme une plateforme logicielle où il est possible d’acquérir des services sous forme d’applications.

 

Vesta System

Spécialisée dans la conception de logiciels, cette start-up a mis sur pied un logiciel d’aide à la décision axé sur l’optimisation du ratio confort-coût énergétique du logement collectif. Il exploite les modélisations complexes réalisées durant la conception du bâtiment pour établir un modèle mathématique approprié pour son exploitation, apte à s’autocalibrer en fonction de l’usage réel. Des algorithmes d’optimisation fonctionnent sur ce modèle, afin de déterminer les plans de fonctionnement, réduisant les consommations d’énergie tout en s’acclimatant aux imprévus.

 

Actility

Spécialisée dans les télécoms, la startup est dotée d’une équipe qui souhaite lever l’une des entraves majeures au développement du smart building à savoir l’absence d’interopérabilité entre les différents équipements. La firme a développé une architecture M2M (machine to machine) respectant le standard ETSI M2M. Elle délivre les logiciels et matériels nécessaires pour équiper le bâtiment d’une infrastructure télécoms autonome des applications. Actility offre sur cette plateforme des prestations d’optimisation et d’analyse de la conservation de l’énergie.

 

Smart Impulse

Créée sur la base d’une brique technologique, cette start-up a vu le jour en 2013. Elle scrute les ondes de tension et de courant sur le compteur « d’entrée » du bâtiment, afin d’identifier la consommation énergétique de chaque équipement à travers son « empreinte » sur le signal électrique. Un tri est effectué par un traitement du signal avancé et un échantillonnage, parmi l’abondance d’équipements d’un immeuble de bureaux.

 

Ubiant

Dans le smart building, la startup a décidé de miser sur la conservation de l’énergie des bâtiments, tout en se concentrant sur le ressenti de ses occupants via un moteur d’IA (intelligence artificielle) basé sur un système multi-agents. Grâce à ses aptitudes d’auto-adaptation, d’auto-apprentissage et d’auto-organisation, il permet de se défaire des consignes et des règles. Il faut juste fixer quelques objectifs que l’IA se chargera de réaliser de la meilleure façon.

 

Intent Technologies

Cette start-up a décidé de faire son entrée dans le smart building en tant qu’opérateur d’infrastructures de services numériques pour les prestataires du bâtiment, les occupants et les gestionnaires de parcs immobiliers. Au centre de cette démarche, on retrouve une infrastructure télécoms qui délivre en temps réel la bonne information au moment opportun et à la bonne personne, au travers d’un moteur comme celui de Twitter. La start-up veut également favoriser l’émergence de services touchant tous les besoins de l’occupant et de l’exploitant.

 

Alerteo

Depuis 3 ans, la startup développe avec succès un service de télésurveillance des consommations énergétiques du bâtiment. Un logiciel d’analyse et de traitement des données et une chaîne de télérelève résistante, associés à une expertise humaine indispensable permettent à la start-up d’avoir un oeil sur les consommations à chaque heure, de déceler les irrégularités, de suggérer des actions correctives et de contrôler leur impact.

 

Ijenko

Leader sur le marché de la domotique version box & cloud, la start-up s’installe chez les particuliers par la gestion d’énergie avec un ensemble intégré d’objets communicants et de services. Prises électriques, thermostats et plusieurs capteurs échangent sans fil, avec une box en mesure de contrôler les équipements du logement sur la base de scénarios de vie. En supplément, une plateforme cloud présente des services évolutifs qui sont orientés vers l’économie d’énergie et la gestion de la demande.

No Comments

Laisser un commentaire